» Sommaire » Marie-Ségolène » Actualité » La campagne (sera) était participative

La campagne (sera) était participative

jeudi 18 janvier 2007


Voici ce que déclarait Marie-Ségolène Royal le samedi 7 octobre 2006 devant le Conseil National du Parti socialiste : "...la campagne sera participative : les citoyens ne veulent plus assister, immobiles, à des meetings, ou simplement prendre des tracts. Ils ont soif de participer, ils ont soif de compter pour quelque chose...".

Les sites internet et les blogs permettent de poster, de publier des articles, d’échanger, de commenter. C’est donc l’outil totalement adapté à ce concept défendu par Marie-Ségolène Royal.

Son concept de campagne participative, Marie-Ségolène, le défend bien. C’est son bébé, elle y croit : "C’est pourquoi je crois à cette démocratie participative, qui complète et qui renforce la démocratie représentative. C’est elle qui va déterminer la force de l’adhésion à un projet. C’est le meilleur rempart contre le populisme. Le populisme est un mouvement négatif, c’est une pulsion de dénigrement, de destruction, de déconstruction."

Pourtant, lorsqu’il s’agit d’utiliser ce concept de manière démocratique, c’est-à-dire que d’autres qu’elle puissent s’en servir, parfois à son encontre, Marie-Ségolène Royal ne cautionne plus.

Les limites de la campagne participative et des jurys populaires seraient elles atteintes dès lors que l’on s’intéresse à la candidate socialiste ?

Étrangement, c’est l’ISF, impôt théoriquement le plus facile à imposer aux contribuables lorsqu’on est au parti socialiste, qui est en train de plomber le couple et cette campagne... ROYAL ! Et là, finit le concept de débat participatif, place aux avocats et à la justice !

Participez au sondage !


Marie Ségolène Royal aurait elle publié son patrimoine si le buzz généré par le web n’avait pas existé ?
OUI
NON

20 Messages

  • La campagne (sera) était participative

    18 janvier 2007 13:59, par Samy

    Ce type d’attaques, récurrentes, procède soit d’un manque de curiosité, soit plus simplement de la mauvaise foi.

    Comme le déclarait ce matin François Rebsamen, co-directeur de campagne de Ségolène Royal, dans un entretien au journal La Croix : "Ségolène Royal ne fuit nullement le débat. Mais elle n’entend pas modifier le calendrier qu’elle a prévu pour sa campagne. (...) Pour le moment elle est dans une phase de discussion avec les français. Cette phase du débat participatif devrait se terminer le 11 février. Ensuite seulement viendra le temps de la formalisation.(...) D’ici là évidemment Ségolène Royal ne va pas rester muette. Elle a déjà fait de nombreuses propositions."

    En effet, depuis plus de six mois, ses prises de position, classées thème par thème, sont accessibles en ligne sur Désirs d’avenir.

    La rubrique s’intitule ’Ce que j’ai dit sur...’ Elle est constamment réactualisée.

    repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 10:31, par Jean-Marc

      Marrant ce que vous racontez... Moi, de Strasbourg, je n’ai pas exactement la même vision que vous de la démocratie participative de Marie Ségolène. Il suffit par exemple de voir cette vidéo :

      Mercredi 20 décembre 2006. Fin d’après-midi. Ségolène Royal rend visite aux salariés de l’Usine Suchard de Strasbourg. 123 emplois sont menacés depuis septembre par un plan social amorcé par Kraft Foods, la société mère. Prévenu à l’avance de cette arrivée, chaque média local y va de son petit coup de fil au service presse parisien du parti socialiste. Europeus avec. Boîte vocale saturée, aucun contact n’est permis. Rendez-vous donc devant l’usine. A l’entrée, le service d’ordre de l’entreprise nous laisse accéder au parvis. Depuis la veille au soir court la rumeur que la presse locale ne pourrait suivre Ségolène Royal au sein de l’entreprise. Une liste de journalistes « bienvenus » (les nationaux et l’AFP – comprendre ceux que la candidate connaît…) aurait été dressée par l’équipe de campagne de Ségolène. Conséquence, à charge pour les « locaux » de baser leurs articles et reportages sur le travail de leurs confrères parisiens. Bien qu’aberrante, la chose se confirme en partie sur place. Aucune accréditation ne nous est donnée. Pas même à France 3 Alsace, pourtant membre de la parisienne France Télévisions. Les représentants de la direction de l’entreprise affirment que des consignes leur auraient été données par l’équipe de la candidate. La fameuse liste existerait donc bel et bien. Voir la suite

      C’est effarant !

      Voir en ligne : Liberté de la presse selon Ségolèn€ Royal

      repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 18:22, par marcatten

      La méthode de Ségolène Royale c’est colin mayar ! Ce sont les participants du jeu qui la guident ! A gauche, a droite, tout droit ! Et hop, dans le trou !

      repondre message

    • La campagne (sera) était participative 23 janvier 2007 00:56, par steft

      comment peut on oser dire que l on veut etre participatif avec une ecoute du peuple de ces quelques mois de campagne alors que parallelement on nous dit que des sondages fondés sur un echantillon représentatif du peuple francais ne sont pas fiables .....

      je propose a segolene une soirée "endemol" avec le theme "envoi des textos surtaxés pour voter sur les 32 points importants de la campagne de sego... ta campagne quoi ......

      non mais sans d’conner ou on va .....

      le debat est tres vicieux pour tout le monde, elle est propulsée la en tant que symbole et on s eloigne de notre vision europeene de la politique, ses opposants passeront pour certains pour des sexistes alors que la question n’est plus la... tout va trop vite, les symboles sont bancals....

      ca me fait sourier en me faisant penser à la polémique de la "mise en avant" d harry rozelmack sur TF1 cet été alors que la prinipale différence c’est que harry rozelmack est talentueux, nous pour présider (la france et pas eulement le 20h) on essaye de nous coller une personne dont le dernier poste au gouvernement l’a conduit a faire votre une loi sur le poids des cartables....

      elle devait avoir ses enfants en bas age a l epoque elle a tiré son in spiration de ce qu elle voyait tout les jours.... il est sur qu a la date d aujourd hui elle pourrait deja proposer un projet de loi pour sauver les conjoint responsable politique delaissé aux taches ménageres, à s occuper des enfants.... et atterré de voir comment un symbolisme les mene a un second plan qu il doit quand meme considérer comme inaproprié.

      Voila alors si d ’un coté on entend "vous me poseriez la question si j’étais un homme" alors il serait legitime qu’il nous reponde " vous me poseriez la question si j’étais ma femme ?"

      au plaisir

      steft

      repondre message

      • avez-vous essayé de poster un message qui ne soit pas à la gloire de Ségolène sans être forcément rès critique d’ailleurs ; et bien , vos mesages ne sont pas affichés et après plusieurs essais vous êtes déconnectés. Tout ce qui ne va pas dans le sens des idées de Ségolène ne compte pas : belle leçon de démocratie.

        repondre message

  • oui pour le moment c’est la grande muette, elle observe, elle teste l’opinion, pour rebondir et faire un grand coup médiatique le 11 février.
    je pense que son calcul est juste, elle va sortir grandie de tout le tapage médiatique, quand tous les autres candidats auront déjà tout balancé et plus rien à avancer, elle, elle arrivera et sera seule face à tous les autres.... le grand débalage de ségolène va marquer les esprits car elle sera le point de mire de toutes les médias au meme moment.... ça sera sa force

    repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 03:33, par philippe lorins

      nous pouvons dire qu’apres la reunion de toulon ou comme par hazard ségolene trouve du souffle dans la jeunesse socialiste, la base n’est pas dans le vent ! on peut dire qu’au meme moment la vérite du porte parole est sortie comme un pet sur une toile ciré !!!résultat une bonne purge pour le porte voix "" elle cause pas "" elle flingue !!!pour le dédut de campagne nous ne voyons que les plumes de l’autruche !!février sera l’heure de la ponte, l’oeuf sera t’il brouillé ou omelette ect... préparons nos mouillettes pour un ordre juste,a mon avis il y en aura pour tous , média compris !!
      une histoire dans le vent mais la méteo sera t’elle aussi si belle le 11 février ?quand passent les faisans !

      repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 14:20, par faena

      problème....sa force c’est de ne pas avoir d’idées donc d’ici le 11 février elle aura le temps d’en piquer aux autres mais qui à part qq bobos est encore dupe ??????????,,

      repondre message

  • La démocratie participative...!!!???

    C’est un peu comme le schmilblik, tout le monde est certain de savoir ce que c’est mais personne n’est capable de l’expliquer. Plus sérieusement, il y a un proche de SR dont personne ne parle jamais mais qui attend son heure, comme d’habitude.

    C’est le président du groupe socialiste à l’assemblée nationale, député maire de Nantes, président de la communauté urbaine de Nantes, ancien proche de Jospin, probablement ancien (ou toujours) trotskiste.

    Si je parle de lui ce n’est pas par hasard, étant nantais depuis longtemps, et ayant un peu essayé de comprendre comment fonctionne la politique dans cette belle localité. Le cher JMA applique avec une grande efficacité la démocratie partici...comment dites vous ? Sa technique est très éprouvée depuis plus de vingt ans. Elle consiste à créer le plus possible d’occasions de donner aux gens la possibilité de s’exprimer sur les sujets qui les intéressent, d’émettre des souhaits, des critiques des suggestions.

    De cette façon tout le monde a la conviction d’avoir été écouté, que les préoccupations sont prises en compte. Une fois cette étape passée, JMA, qui semble-t-il décide de presque tout, peut tranquillement faire ce qu’il avait déja décidé sans se soucier de susciter des réactions puisqu’il a offert à tout un chacun de faire valoir ses attentes et de repartir convaincu d’avoir participé à trouver les bonnes solutions.

    Plus j’entends SR proposer ce genre de système, plus je suis convaincu que JMA n’est pas loin derrière. Le résultat à Nantes finira par être compris par ceux qui se sont laissés bernés par la méthode. Le niveau d’endettement de l’agglomération est extrêment élevé, les impôts y augmente le plus possible mais tout le monde est heureux !

    Il n’est pas juste que seuls les lampistes comme AM trinquent, il faut aussi que les acteurs de la supercherie Royal(e) soient mis sur la sellette. Parlons de Jean-Marc Ayrault, demandons nous un peu ce que ce type bricole derrière le rideau, inquiètons nous de notre avenir quand nous nous le laissons confisquer par des champions de l’illusionisme.

    Il est temps que la gauche cesse de piquer dans nos poches pour nous offrir des cadeaux ruineux !

    Le socialisme n’est-il pas l’art de faire le bonheur des gens contre leur gré ?

    repondre message

    • La campagne participative c’est un écran de fumée pour cacher l’absence de projet. La dâme du Poitou baigne dans le populisme dans son acception la plus stupide. Mais elle est tellement obstinée et aveugle qu’elle va s’y noyer , vite fait bien fait. Chèvres du Poitou - Charente, patience, votre belle bergère ne va pas tarder à venir vous caresser à nouveau dans le sens du poil .... de chèvre, cela s’entend

      repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 14:45, par Aimecé

      "Plus j’entends SR proposer ce genre de système, plus je suis convaincu que JMA n’est pas loin derrière. Le résultat à Nantes finira par être compris par ceux qui se sont laissés bernés par la méthode. Le niveau d’endettement de l’agglomération est extrêment élevé, les impôts y augmente le plus possible mais tout le monde est heureux !"

      Là je pense que vous n’êtes pas tout à fait juste avec ce jongleur car il a réussi à drainer les revenus des communes voisines par le biais de la Communauté Urbaine afin d’atténuer l’hémorragie, au désespoir de St Aignan de Gd Lieu dont les recettes de l’aéroport sont en ligne de mire pour une confiscation participative et qui cherche à quitter cette communauté mais ne peu le faire qu’avec accord du préfet et sous condition d’en rejoindre une autre. Vous avez dit liberté ?

      Il est donc tout à fait légitime que ce bon serviteur aspire, sans en faire mystère, au poste de ministre des finances, sur ce plan, il est à l’aulne de sa maîtresse dont chacun peut apprécier les compétences en matières d’économie qui n’ont d’égales que celles dont elle fait montre en politique étrangère (à elle même ?). A ce sujet une des grandes novatitudes du premier septennat dévastateur du tonton flingueur avait été de renommer le ministère des affaires étrangères en ministère des affaires extérieures, avant de donner à la France le jeune premier ministre qu’avec la sécurité sociale, le monde entier allait nous envier

      Et puis de quoi vous plaignez-vous n’avez-vous pas comme toutes les grandes villes un magnifique tram, épaulé maintenant par ce magnifique bus way, permettant dans un louable soucis d’économie d’énergie et de lutte contre la pollution de paralyser la circulation dans la cité en permettant de parcourir les 4 km séparant le périphérique de la cité des congrés en 45 minutes au lieu de 10 avant ces travaux pharaoniques. Même l’amère de Paris est obligé de se surpasser pour garder son titre de vélophile et là il garde une longueur d’avance avec sa cabine téléphonique qui sonne dans le vide, une infirmité typiquement socialiste.

      repondre message

  • La campagne (sera) était participative

    19 janvier 2007 12:03, par Bob

    Si j’ai bien compris le principe, Sego écoute les français jusqu’au 11 février, et ensuite, elle nous dira tout sur sa manière de diriger ce pays en tant que Présidente de la République. Brillante idée ! du coup, je ne résiste pas à l’envie de contribuer à cette démocratie participative, en soumettant mes idées :
    - Il faudrait qu’on déménage avec ma femme parce que la gamin va sur ses 10 mois et il lui faut une chambre a lui, mais bon pour trouver plus grand au même prix ca risque de faire loin du boulot.
    - au boulot ça va pas fort, mon patron veut pas m’augmenter sous prétexte que je prend trop de pauses café avec Réné
    - ca va plus du tout entre mon frère et ma belle soeur, il faut faire quelque chose.
    - Je crois que mon voisin nous espionne. En plus il arrête pas de me narguer avec son nouveau 4x4.
    - J’ai eu un dégat des eaux mais mon assurance refuse de payer sous prétexte que j’ai envoyé le formulaire en retard.
    - Avec ma femme, depuis la naissance du gamin, c’est plus pareil (sexuellement). Pour l’instant le gouvernement ne fait rien.

    Merci d’avance Marie-Sego et vive la démocratie participative !!!

    repondre message

    • Y’a plus qu’une seule solution, faut faire un pèlerinage sur la grande muraille de Chine. Au retour, rien ne sera plus comme avant ! Les rapports entre conjoints sont immédiatement transformés et la richesse arrive, au point d’être obligé de payer l’isf . Si tout ne s’arrange pas assez vite il suffit de saisir la justice chinoise qui est réputée pour sa diligence ! On l’appelle la participe hative. (bon d’accord c’est nul)

      repondre message

      • La campagne (sera) était participative 21 janvier 2007 08:28, par Peyo

        C’est comme à l’armée quand en 1962/1963 j’y faisais mon service militaire obligatoire : je ne veux voir qu’une seule moustache, scrogneugneu ! Et si vous avez quelque chose à dire vous irez au gnouf :
        " quinze jours de velo sans selle avec interdiction de toucher au guidon"
        C’est bien la fille d’un militaire.
        Et en plus elle a été sous les ordres de Mitterand pendant près de 15 ans après sa sortie de l’ENA. Ses exploits ne sont pas fameux. Comme elle a eu les mêmes professeurs que De Villepin puisque de la même promotion dans cette école (ÉNA), elle a acqui les même travers, dont l’entêtement borné.
        Pauvre France, pauvre Français et Françaises !!! Vous ne méritiez pas cela. Nous ne méritons pas cela. Mais nous connaissons sa "démocratie participative" car elle était partisane du "Oui" au référendum de 2005.
        J’aimerais qu’elle participe activement à la rédaction d’un manuel de cuisine économique. Peut-être qu’elle y serait bonne ? On verrait au tirage du document. Et c’est moins dangereux pour nous !!!

        repondre message

  • La campagne (sera) était participative

    19 janvier 2007 12:31, par Jean-Charles

    Participative.!! Dans le Figaro du 19 janvier, on en remet une couche sur le concept de ce type de démocratie.. participative.

    Cette fois, c’est directement au sein du bureau national du parti socialiste que la confiance règne pleinement.

    En effet, selon le Figaro, "un responsable haut placé (pas Montebourg quand même ?!) de l’équipe de Ségolène Royal envisage sérieusement l’installation de brouilleurs de téléphones portables dans l’enceinte du bureau national."

    Comment pourrait-on croire à son concept de "participation", alors qu’elle va bientôt fliquer ses propres membres de sa campagne présidentielle ?

    Voir en ligne : Le Figaro

    repondre message

    • La campagne (sera) était participative 19 janvier 2007 14:28, par faena

      mais le flicage n’est-il pas de mise chez les gauchos ?les plus forts dans le style étant le maitre à penser de la nunuche comment s’étonner alors qu’elle a été à si bonne école avec mittérand ?

      repondre message

  • La campagne (sera) était participative

    19 janvier 2007 18:41, par Jean-Luc

    C’est pas la peine de perdre notre salive. Elle est d’un autre MONDE, d’une autre classe sociale, bref le peuple n’est pas là pour discuter mais pour payer.

    repondre message

  • L’ arrêt de la Cour de cassation du 16 janvier 2007 casse le jugement de la Cour d’ Appel de Poitiers et permet à deux anciennes collaboratrices de Ségolène Royal de poursuivre leur plainte pour travail clandestin

    repondre message

  • La campagne (sera) était participative

    27 janvier 2007 10:42, par Sharky

    Cette démocratie participative n’est qu’une vaste fumisterie marketing de MSR pour nous endormir.
    D’une part, avez-vous dans quelques interview que ce soit MSR dialoguer ou discuter ? non jamais elle assène ses verités comme au comptoir du commerce, elle ne se pose aucune question, elle pense détenir sa verité sur tout.
    Ensuite, comment voulez vous obtenir un consensus quelconque d’une pseudo démocratie participative ? c’est impossible. Et mêmse si cela représentait un intérêt, elle n’est faite qu’avec des sympathisants mandatés PS, pas les français, quel intérêt alors.

    Autant demander à un institut de sondage pour obtenir les meilleurs % à l’élection. Hors être un leader, c’est pas ça, c’est avoir une vision et une ambition pour son pays, pas dire aux gens ce qu’ils ont envi d’entendre quite à aller dans le mur.
    A priori, on attends de ces gens là qu’ils soient plus intelligents que nous, meilleure culture, analyse pays et internationale... qui leur permet de nous dire. Ce qu’il y a de "bien" avec MSR, c’est que n’importe qui, pense légitimement pouvoir faire mieux.

    MSR est la première candidate virtuelle, une belle enveloppe avec rien derrière, si un méchant virus (le terrible Trojan Blonditute) qui la fait bugger tous les 2 jours. Au moins ça nous fait rire tant qu’elle n’est pas élue !

    repondre message