» Sommaire » Marie-Ségolène » Actualité » Quand Duhamel balance sur Ségolène

Quand Duhamel balance sur Ségolène

jeudi 1er février 2007


La candidate au miroir

Alain Duhamel a confié à la revue trimestrielle Commentaire le chapitre inédit consacré à Ségolène Royal (intitulé « La candidate au miroir »…) dans l’édition de poche des Prétendants 2007, qui sortira très prochainement.

L’auteur y explique pourquoi il n’avait pas consacré de chapitre à Ségolène Royal dans sa première édition. Il y critique ici son choix de démocratie d’opinion, son art de la manœuvre et son populisme…

En exclusivité sur paslesroyal.com, extraits :

[…] Pour dire les choses comme elles sont, rien dans l’itinéraire de Ségolène Royal au PS ne lui valait un statut de présidentiable et rien dans les fonctions officielles de second rang qu’elle avait occupées au gouvernement ne la prédestinait ni même ne la préparait à une candidature, en tout cas pas le bilan qu’elle y avait laissé. […]

Malheureusement, ce faisant, en jouant à fond des ressorts de la démocratie d’opinion, elle a aussi pris le risque de dénaturer et même de dégrader la campagne présidentielle. Elle a libéré des tentations redoutables, elle a légitimé des principes contestables, elle a entrouvert la porte à une sorte de populisme léger. […]

Elle ne cherche jamais à éclairer, à précéder, à entraîner mais au contraire à refléter, à exprimer, à réfléchir, à amplifier : elle est en cela la candidate au miroir, celle qui formule tout haut ce que disent tout bas les Français. […]

Par-dessus le marché, Ségolène Royal sait manœuvrer. […] Règle de base de la démocratie d’opinion : elle se veut si près du peuple et de ses vraies difficultés qu’elle laisse aux autres la tâche ingrate de trouver les réponses. […]

Elle veut être à tout prix au centre des projecteurs, sous la lumière nationale, seule devant les autres, Présidente. S’il faut pour cela en passer par la démocratie d’opinion, va pour la démocratie d’opinion. […]

Elle qui a fait ses armes sous le double parrainage de François Mitterrand et de Jacques Delors, deux européens historiques, a repris sans honte en 2006 les arguments des partisans du non au référendum sur les institutions européens, alors même qu’en 2005 elle militait pour le oui. Puisqu’elle veut être le chef des Français, il faut donc qu’elle les suive.
Elle a préconisé des jurys de citoyens pour surveiller les élus, vieille revendication typiquement populiste qui creuse la défiance entre électeurs et élus, et entrave la démocratie représentative au bénéfice de la démocratie d’opinion, comme si les Français étaient privés du droit de vote et manquaient d’occasion d’exprimer leurs sentiments par le suffrage universel. […]

Ségolène Royal a choisi librement d’aborder la conquête du pouvoir par la pente la plus démagogique possible pour une candidate responsable. Elle a utilisé toutes les ressources de la starisation, de la « peopolisation ». […] Elle a préféré le médiatique au politique, le marketing au programme, la facilité à l’exigence, la séduction à la pédagogie.

Vous pouvez commander en ligne le numéro 116 de la revue commentaire ou bien attendre la sortie prochaine en poche du livre les Prétendants 2007, d’Alain Duhamel.

23 Messages

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    1er février 2007 16:41, par Moostic

    Si elle est "la candidate au miroir" c’est bien sur un miroir aux alouettes... !!

    Ca brille, ça fait du bruit, ça trépigne... donc ça attire le chaland (pendant un certain temps) !!

    Et la girouette tourne avec le vent, le problème c’est qu’à force de tourner on en arrive au point de départ... et au départ il n’y a rien ! CQFD !

    Duhamel, journaliste lucide, ça nous change... !

    Ségrosselaine devrait retourner à ses tricots.

    Moostic.

    repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    1er février 2007 17:43

    J’ai été étonné de l’impasse initiale qu’Alain Duhamel avait fait, n’imaginant pas que Sm.Royal puisse arriver à être candidate.
    Sa connaissance du milieu politique qu’il exprime dans ce nouveau livre,ou tout au moins dans ses extraits me donne l’explication.

    Comment un "scientifique" politique comme lui aurait-il pu imaginer qu’un parti politique ,avec autant de culture politique,comme le parti socaliste,ait pu désigner comme candidate une personne aussi incapable ?

    Mais relisons aussi le livre d’Alain Etchegoyen "Votre devoir est de vous taire":Il est resté traumatisé de sa collaboration au ministère de l’Education Nationale avec une femme aussi...DANGEUREUSE.

    Le parti socialiste risque d’être affaibli pour longtemps par cette femme politique décadente.

    Il s’agit peut être du manque de maturité politique de ces jeunes nouveaux électeurs fraîchement inscrits au parti socialiste.

    Je voterais Bayrou et,peut être,c’est nouveau pour moi Sarkosy.

    repondre message

    • Quand Duhamel balance sur Ségolène 2 février 2007 20:34

      Duhamel est d’autant mieux placé pour comprendre le fonctionnement de SR qu’il a toujours commenté l’actualité politique avec un retard —pas une distance— qui lui a donné l’image d’un savant en la matière.
      Si aujourd’hui il s’exprime de la sorte c’est qu’il ne veut pas être trop distancé au cas ou ça tournerait vraiment au vinaigre pour la représentante d’une tendance qu’il a toujours plus ou moins soutenu.

      Sa défection devrait en inciter plus d’un à se rapprocher de NS. Ne passez pas par la case FB, c’est du temps perdu, allez directement vers Sarkozy ; il est nécessaire de faire entrer la France dans une nouvelle dimension. FB n’est qu’un projet mitigé. Il faut avancer pour de bon !

      repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    1er février 2007 17:56, par lisa

    J’ai comme une impression de déjà lu en parcourant les theses de DUHAMEL dans son décortiquage ROYAL.

    Ca y est je sais !.....Ce sont les commentaires publiés sur ce site.

    Ils ne sont quand meme pas trop bètes les partisans de NICOLAS SARKOZY quoi qu’en dise le PS.

    repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    1er février 2007 18:07, par volubilis

    ouf ça décoiffe.

    je bois du petit lait, merci pour ce site

    repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    1er février 2007 18:27, par Drabenec

    Madame Royal a rendu la critique dificile à son égard,arguant que seuls les machistes étaient opposés à sa candidature.

    Les commentaires d’Alain Duhamel ont le mérite de ne critiquer que le contenu (ou l’absence) de son programme.

    Les exemples de femmes politiques ayant réussi au plus niveau sont suffisemment nombreux pour montrer qu’une femme a largement sa place à la tête d’un gouvernement, à condition d’apprendre le métier, comme tout un chacun. Ainsi Hillary Clinton ne se lance q’après un parcours sans faute au Sénat, rattrapant ainsi ses bourdes quand elle n’était que Madame de. Les présidentes d’Islande, d’Irlande ainsi que Madame Brundlandt, ancienne Premier Ministre de Norvège, se sont montrées largement à la hauteur de leur charge. Je suggère à Madame Royal de reprendre à la base : assister aux réunions du Parlement et remplir son devoir d’élue du peuple, voire se faire élire maire, le poste politique le plus difficilemais aussi le plus noble. Et de revenir lors d’une élection prochaine se représenter devant le peuple souverain, prouvant qu’une femme peut devenir Présidente de la République française.

    repondre message

  • saga judiciaire des membres du PS

    1er février 2007 18:54, par cdun22

    Servent-ils le petit peuple ? Non, ils se servent chez le petit peuple.
    Le PS, un faux parti vertueux dans les mains d’une bourgeoisie dévoyée

    Harlem Desir
    Le 17 décembre 1998, le député PS Harlem Désir est condamné à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux. En effet, de novembre 1986 à octobre 1987, alors qu’il était président de SOS Racisme, Harlem Désir était également salarié par l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants, basée à Lille. Embauché en tant que « formateur permanent », il percevait un salaire fictif mensuel brut de 10 500 Francs. Pour le procureur, « ces salaires ne correspondaient à aucune activité réelle ».

    Henri Emmanuelli
    Mis en examen le 14 septembre 1992 dans l’affaire Urba, l’un des grands scandales de financement de parti politique des trente dernières années qui avait pour finalité le financement occulte du Parti socialiste, Henri Emmanuelli a été reconnu coupable de complicité de trafic d’influence en tant que trésorier du PS et condamné le 16 décembre 1997 à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques.

    Affaire URBA
    Condamnée
    * Henri Emmanuelli, ancien trésorier du PS ;
    * Gérard Monate ;
    * Michel Pezet, ancien député PS, ancien président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ex-premier secrétaire de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, qui « n’a pas été convaincu de complicité de trafic d’influence, mais seulement de recel de fonds utilisés en dehors de tout enrichissement personnel » (arrêt de la cour d’appel de Lyon, 16 décembre 1998, cité dans Le Monde daté du 18) ;
    * Janine Écochard, ancien député PS ;
    * Philippe Sanmarco, ancien député PS des Bouches-du-Rhône.

    Jean-Christophe Cambadélis
    Mis en examen le 7 juin 2000 pour abus de confiance dans l’affaire de la MNEF, car soupçonné d’avoir bénéficié d’un emploi fictif au sein de la mutuelle étudiante MNEF entre 1991 et 1995, pour lequel il aurait touché 620 500 francs (94 580 euros) d’une filiale de la MNEF, au titre d’une activité permanente de conseil. Le 2 juin 2006, reconnu « coupable de recel d’abus de confiance », il est condamné, à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, dans l’affaire des emplois fictifs de la MNEF, par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Cette peine n’est assortie d’aucune interdiction d’exercer un mandat politique.

    On continue...

    repondre message

    • saga judiciaire des membres du PS 2 février 2007 10:36, par Moostic

      Je crois, hélas, qu’il n’est plus temps de rabacher les "affaires" passées des socialos. On perdrait trop de temps, tant la liste est longue...

      Je crois qu’il est temps, vu la tournure que prend la campagne, de voir ce que l’on peut faire rééllement pour contrer la biquette du Poitou, on a vu hier soir son sursaut et sa volonté de tout casser avec les jeunes (vaste programme...). Je l’ai déjà dit, mais la France ne sortira pas vivante de 5 années de Ségolisme, c’est bien trop dangereux. On ne peut pas laisser notre pays à des hordes menées par des inconsciant(e)s. On est pas (encore) au Liban quand même... Méfiance, cette campagne ne sent pas bon.
      Moostic.

      repondre message

      • saga judiciaire des membres du PS 2 février 2007 15:11

        T’as oublié tes leçons de socialisme.Et "la force injuste des lois" Heritage de Tonton. C’est des victimes et rien d’autre meme si c’est eux qui ont voté les lois qui les disqualifis. Des victimes d’une justice de classe qui n’a pas les moyens c’est bien connu. Quand on est de gauche on a droit a des egarts.

        repondre message

      • saga judiciaire des membres du PS 5 février 2007 13:06, par MONINA JOLLY

        merci pour votre message entièrement d’accord avec vous...
        si on retroussait un peu nos manches et que l’on se penche sur le problème de la disparition de pans entiers de notre économie comme le textile par exemple.
        nous disposons en France d’un main-d’oeuvre qualifiée à laquelle il ne sert à rien de proposer des formations débouchant sur d’hypothétiques emplois alors qu’il suffirait de supprimer les intermédiaires, d’étudier les niches porteuses et nous serions en mesure alors de contrer les importations par une réaction immédiate aux tendances du marché.
        plus besoin de financer avant fabrication la délocalisation, plus de frais financiers liés aux fluctuations monétaires, plus de soldes massives sur des produits périmés avant même d’être mis en vente.
        qu’en pensez-vous ?

        repondre message

    • saga judiciaire des membres du PS 2 février 2007 17:08

      on continue...
      Madame Royal, candidate socialiste à l’élection présidentielle, a continué à entretenir, entre 1997 et 2002, une permanence chez elle, à Melle, dans les locaux de la mairie, alors qu’elle n’avait plus aucun mandat local.Cette permanence a été assurée par trois secrétaires rémunérées par, le Ministère de l’Education Nationale de 1997 à 2000, et par celui de l’emploi de 2000 à 2002 !!! Cherchez l’erreur... S’il s’était agi d’un élu de droite, le concubin, et bien d’autres, auraient aussitôt crié au scandale, le taxant d’avoir usé d’emplois fictifs. Mais là, calme plat ; circulez, y a rien à voir !
      D’autre part, depuis dix ans, ses deux anciennes assistantes parlementaires attendent d’être payées pour leur travail. Le 16 janvier, la Cour de cassation vient d’ordonner un nouveau procès devant la Cour d’appel de Rennes, celle de Poitiers devant être trop influencée. Marie Ségolène Royal a, en outre, été condamnée à verser 2500 euros de frais de justice et 7500 euros lui sont encore réclamés.
      J’attends avec impatience le livre que vont sortir ces deux personnes "Ségolène Royal, ombre et lumière". Je crois que nous allons découvrir beaucoup plus d’ombre que de lumière.
      Quand on veut donner des leçons d’honnêteté aux autres, il faut être irréprochable et ne pas pleurer des larmes de crocodile lorsqu’il y a un retour de bâton.

      repondre message

      • saga judiciaire des membres du PS 5 février 2007 14:14, par ps_non

        Ce que je ne supporte pas chez les socialos c’est qu’ils donnent des leçons de morale à tout va alors que c’est le parti politique qui doit traîner le plus de scandales financiers et casseroles en tout genre.
        Inculpations et condamnations (voir plus haut dans le blog) pour abus de biens sociaux, salaires fictifs... et ce sont les mêmes qui, en vous regardant droit dans les yeux, se déclarent des modèles d’honnêteté et de garants d’une société honnête et juste.
        Le plus immoral est que de hauts responsables n’hésitent pas à se servir dans des associations destinées aux personnes en difficultés, aux étudiants...
        Le socialisme me peut que vivre et se nourir aux crochets de la société, c’est par essence un parti parasite. (voir définition de parasite)
        Il semblerait que les milieux populaires (qui travaillent) ont compris la malhonnêteté et la duplicité du PS et de ses membres. Continuons les explications !!!

        repondre message

    • saga judiciaire des membres du PS 5 février 2007 08:57, par revizor

      Il faudrait aussi rappeler l’affaire qui touche le président socialiste de la Région Île de France, Jean-Paul Huchon mis en cause pour avoir procuré des emplois à sa compagne dans 3 sociétés en contre partie de l’octroi de marchés à ces entreprises.

      repondre message

      • saga judiciaire des membres du PS 5 février 2007 12:23, par Gerardu19

        On a oublié l’affaire du CREF dit l’affaire TEULADE-HOLLANDE , qui ont spolié 450000 fonctionnaires et enrichi le foncier du PS . Demandez au CIDS ( comité de défense)ce qu’il en pense ? leur combat est sans précédent et pourtant on en parle que trés rarement ....bizarre ..non ?

        repondre message

      • saga judiciaire des membres du PS 5 février 2007 12:29, par MARIE

        JE CROYAIS QUE LES POLITIQUES ET LES ELECTEURS DE DROITE ETAIENT DES GENS MALHONNETES A TOUS POINTS DE VUE ET JE M APERCOIS QUE CE N EST PAS VRAI...

        ALORS LA LES BRAS M EN TOMBENT. On nous aurait menti ?

        jE SUIS ALLEE SIMPLEMENT FAIRE UN PETIT TOUR SUR INTERNET
        REBSAMEN DRAY RENUCCI BIANCO ROYAL HOLLANDE

        Ce n est pas interdit et en plus c’est instructif.

        LES CASSEROLES IL Y EN A DROITE MAIS EGALEMENT A GAUCHE.

        IL NE FAUDRAIT PAS L OUBLIER.

        une mutuelle, quelques abus de bien sociaux, 10 ans de procédure pour quelques mois de salaire, etc etc etc
        si msr est elue il faut qu elle fasse voter une loi pour interdire l acces a internet, on peut trop en apprendre pour faire tomber le masque.

        Si par exemple naitre à Neuilly sur Seine est un handicap pour la droite ca ne l est pas pour la gauche.

        Faire des etudes dans les meilleurs lycées et universites est une tarre pour la droite.

        Etre issu d un milieu SOCIAL gna gna gna

        Parlons de la mixite sociale. C’est bien surtout pour les autres pas pour eux.

        La politique de gauche est une illusion qui est desillusion ensuite.

        Si les politiques de droite sont ou vivent comme de grands bourgeois, que penser de la facon dont vivent les politiques de gauche ?

        CA RESUME TOUT.

        CE SOIR LA GAUCHE VA TROUVER DES IDEES INTELLIGENTES POUR SON PROGRAMME SARKOZY PASSE SUR TF1.

        repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    4 février 2007 09:06, par gold31

    Ce qu’aurait pu prédire Duhamel pour le 11 fevrier prochain à propos de la présentation du programme de madame Royal

    Politique fiction :
    11 FEVRIER 2007 LA CAPITULATION DES ELEPHANTS

    De Léonid Brejnev ( 1964-1982 ) à Ségolène Royal
    ( nov 2006 à avril / mai 2007 )

    D’un geste sec , un apparatchik du parti a plongé la salle dans le noir .
    Seul le sobre rideau rouge de la scène reste inondé de lumière . La foule immense retient son souffle . Après une attente qui semble interminable , le tissu de velours flambant neuf s’écarte enfin .

    Sur le devant du podium , toute la « nomenklatura » du PS est alignée , au garde à vous , impeccable . Vêtus de blanc et comme enrubannés dans le drapeau de la rédition , tous arborent le sourire obligatoire et circonstancié que leur a imposé le Gourou Mooniste « Royal » . Chacun des ténors du parti se souvient en cet instant précis , non sans amertume mais trop tard de ses paroles : « j’exerce mon autorité avec une force souriante tranquille » , prononcées quelques mois auparavant par celle qui n’était pas encore l’élue du « Praesidium Suprême du PS » .

    Dans les rangs , tel un frisson , des rages et des rancoeurs imperceptibles parcourent des corps et sont contenues avec classe et dignité.

    Comme on le leur a demandé les condamnés feront serment d’allégeance , non sans gravité pour les uns , sur un ton faussement décontracté pour les autres . Mais tous s’exécuteront , Dominique , Laurent ... tous sans exception .

    Le premier d’entre eux , respect oblige , sera l’ex chef déchu Lionel , dit « l’ancien » . Pour sauver la face et tenter de faire diversion , il tutoiera celle qui dans son coeur restera à jamais « l’ usurpatrice » .

    Allant même jusqu’à interpeller par son prénom cette amie de toujours , il lui dira goguenard : « Ségolène , nous ne t’avons pas comprise au début , pardonne nous . Aujourd’hui , tu nous vois tous réunis derrière toi pour t’amener à la victoire . »

    La foule enfin sortie de sa torpeur applaudit à tout rompre cette bénédiction tant attendue du vieux druide . C’est qu’il a l’air sincère Lionel , la foule voudrait y croire .

    Mais personne ne remarquera derrière le sourire de remerciement convenu que lui décochera madame Royal , la petite lueur assassine dans ses yeux , qui renverra quoiqu’il arrive l’éléphant cacochyme à son cimetière , pour une seconde et dernière fois .

    Durant la cérémonie sacrificielle , « l’usurpatrice » (selon feu Lionel) , se tient au centre .

    Elle a troqué la toge blanche d’Ursuline de ses débuts , pour l’habit vert kaki au col Mao , que lui a offert en Chine un ex commandant de l’armée rouge . Ce brave parmi les braves qui en quelques mots lui avait expliqué tout en l’aidant à gravir les marches de la grande muraille , comment il avait éradiqué voici bien longtemps , les intellectuels de son village .
    Le sujet avait passionné l’invitée de marque.

    Jack , le maître de cérémonie , sera le seul au cours de la grand messe , a parvenir par son enthousiasme outrancier à amuser la grande prêtresse . A travers le sourire étonné de cette dernière , certains analystes attentifs auraient pu pourtant décrypter le message adressé à Jack Lang : « I STILL KNOW ! » , tiré du film d’horreur Scream .

    Oui , elle se souvient toujours Ségolène , de cette phrase que Jack lui a si gentiment dédicacée autrefois , lorsque il était lui même candidat : « il ne suffit pas d’un bon mot , ou d’avoir une bonne mine , pour faire un bon Président » . L’emploi du masculin ne l’avait pas trompée une seule seconde sur « la » destinataire du message.

    Attrapant une mouche au vol , qui eut l’audace de passer devant elle , le sort de Jack Lang , dès lors , en fut jeté .

    Aux premiers rangs , Le gourou a rassemblé en ce 11 février , tout un parterre de stars du show biz et de sportifs célèbres .

    Assujettis comme elle à l’ISF , leurs présences la dédouanent en quelque sorte . Elle les a choisis jeunes aussi , car à 54 ans , le gourou solaire a besoin de rajeunir une image qui laisse apparaître ici et là quelques rides ...qui ne doivent rien à l’expérience .

    Face aux caméras , s’adressant à la France , la prétendante au trône Royal lira un patchwork de « copier-coller » pris aux programmes des autres candidats ...puis , pour marquer sa différence , défendra la veuve et l’orphelin , la victime posthume et l’assassin , le violeur et la femme violée , le casseur et le cassé , etc.

    Un peu comme dans la chanson de Gainsbourg , agitant ses grelots , elle avancera et prononcera ces mots : « Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil »

    Sous l’ovation tonitruante de ses fans émus , les rideaux se refermeront sur la gardienne de « l’ Ordre Juste » et son cheptel d’éléphants désormais sans défenses .

    Il était temps , les lèvres Royales , telles deux sangsues collées sur un sourire trop longtemps figé , commencent à se gercer , laissant perler sur des canines fraîchement limées , les premières gouttes de sang .

    A travers le rideau , on entend la foule chanter et danser , prise dans une sorte d’hystérie collective , sur l’air revisité de la Marseillaise , version rap .

    ( Tout ceci n’était qu’une fiction pour ne pas dire un cauchemar , toute ressemblance avec des personnes connues , ou ayant existé serait fortuite et involontaire )

    par Gold31

    Voir en ligne : le programme de Ségolène révélé

    repondre message

    • Quand Duhamel balance sur Ségolène 5 février 2007 20:28

      ce 5 février 2007, je regardais "c’est dans l’air" sur la 5.

      Emission sur les mises en garde à vue et leurs conséquences parfois dramatiques qui conduisent des gens au suicide.

      Un des intervenants a rappelé que lorsqu’elle était ministre, Ségolène Royal a commenté une affaire où un innocent s’est suicidé après avoir été mis en garde à vue pour crime pédophile, suite à la dénonciation calomnieuse d’un enfant.

      Commentaire de Ségo " les enfants ne mentent jamais"

      ça donne une idée des "convictions" de la belle. Beaucoup plus grave que la "bravitude", cette certitude insolente de détenir La Vérité. On pourrait appeler ce comportement "la nazitude", par exemple .......

      repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    12 février 2007 16:31, par Jean-Marie

    Bien analysé, et bien rattrapé : on ne vous en veut plus !

    repondre message

  • Quand Duhamel balance sur Ségolène

    16 février 2007 21:12, par Cyrano

    Puisque vous citez "Commentaire" dans le même n°116 (P.942 et 980 de cette excellente revue, (Mme Royal étant trés mitterrandienne,) lire la profession de foi de F Mitterrand en 1946 pour les élections législatives dans la Nièvre : Gaulliste de la première heure, anti-socialiste, anti-bolchevique, pour la propriété individuelle, contre les nationalisations , pour la liberté de l’enseignement contre le monopole de l’Etat en ce domaine. Pour arrêter la bolchevisation de l’administration....

    repondre message