» Sommaire » Marie-Ségolène » Actualité » « Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour notre pays » et dites le moi (...)

Discours de Melle - 17 novembre 2006

« Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour notre pays » et dites le moi parce que la je sèche..

samedi 18 novembre 2006


Dame Ségolène de retour dans son fief de Melle se retrouva fort dépourvue au moment de s’adresser au bon peuple. Aucun discours n’avait encore eu le temps d’être testé par ses bardes et ses sondeurs, aussi pour ne pas prendre de risque, on lui conseilla de reprendre un discours déjà testé.

Après quelques minutes pour consulter le guide des 50 plus extraordinaires discours de l’Histoire de l’Univers en fiches pratiques (une version Karaoké existe aussi), son choix se fit sur le discours d’investiture de John Fitzgerald Kennedy. La politique c’est comme Hollywood, il ne faut jamais hésiter à grossir le trait, et à voir grand, c’est la leçon que ses conseillers lui ont appris. Alors pourquoi, pas JFK ?

Voilà, donc, dame Ségolène, se lançant dans un remake poitevin de JFK :

« Rassemblez-vous, mobilisez-vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour notre pays ». Et surtout dites le, parce que la je sèche.

Alors profitez du forum ci-dessous pour nous donner des idées.

65 Messages

  • Je suis contre les Anglissisme :
    Arrêtez de dire Dame Consort
    Mais dites plus tôt en français, Dame qu’on Sort...

    Par contre concernant Hollande, cela donne "Sir François le Con sort de la politique"

    repondre message

  • Félicitations !
    Je crois Madame que vous êtes en mesure de réconcilier une grande partie des français avec la politique, mais attention car ils seront vigilants et sans concession.Faire du social c’est bien, mais vider les caisses de l’état, c’est grave et ce sont les français qui paieront encore une fois les notes. A l’heure actuelle peu de choses sont équitables dans notre société. Les plus pauvres n’ont plus d’espoir et c’est horrible de ne pas avoir d’avenir. Les classes moyennes sont écoeurées elles non plus la possibilité de se projeter dans le futur ,elles ne vivent et ne travaillent que pour règler des impôts visibles et invisibles.Les classes supérieures (aisées et riches)se frottent les mains car tout est bénéficice et cela inquiète vraiment.Les retraités vivotent avec des retraites lamentables qui pour un grand nombre ne correspondent pas au SMIC !!!! Attention à cette situation par trop injuste dans un pays de démocratie et de liberté, je ne parle plus d’égalité.Quel est l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants dans un pays inégalitaire ?
    Merci de m’avoir lue.

    repondre message

    • Moi, je suis retraité, je n’ai aucun espoir d’améliorer mon train de vie, je ne peux plus effectuer des travaux de force (problème cardiaque), j’ai besoin de faire faire des petits boulots genre piocher ou planter un rosier, et je ne trouve personne dans mon village.
      Comment expliquez-vous cela ?
      ParlerVrai

      repondre message

    • Vous ne parlez plus d’égalité mais croyez - vous vraiment que nous soyons toujours en démocratie ?
      lorsque des politiques sont élus avec des scores aussi minoritaires , que certains partis ne sont toujours pas représentés alors qu’ils atteignent 25 % des voix , et que les bulletins blancs et les abstentions atteignent des records, peut-on dire que le pouvoir est légitime et que le gouvernement représente les français ?

      repondre message

      • Enfin un commentaire qui me parle ! ! En effet, je ne vote plus depuis l’élection qui a porté notre actuel président au pouvoir (Quelle erreur à cette époque d’avoir voté !), bref, je ne fus pas surpris quand au premier tour en 2002 nous avons vu arriver les pro-fascistes devant un Lionel Jospin, certes pas au mieux de sa forme, mais quand même. Aujourd’hui, et ce, depuis quelques décennies, les campagnes ne sont plus gagnées par arguments, idées et débats, mais par des jeux politiciens discutables. Si on ne peut discréditer les idées de l’autre, mieux vaut le salir. C’est justement parce que maintenant il n’y a plus de débat sur de réelles convictions et d’idées que les français se désinteressent de la politique et s’abstiennent. Peine perdue, dans notre "république", notre "démocratie" (jettez un oeil aux deux définitions, c’est marrant, vous verrez !) si vous n’êtes ni pour Paul, ni pour Jacques, votre avis n’interesse personne. Voter blanc ou ne pas voter c’est du pareil au même ! Eh bien, non ! Pour reprendre un extrait de sketche de Pierre Palmade, c’est comme si l’on vous demandait si vous préféreriez boire un grand bol de glaires tous les matins oubien avoir un rat qui sort de votre bouche dès que vous l’ouvrez, genre de choix que l’on a pas envie de faire. Si il devait y avoir du changement, je préconiserais un changement de nos politiques, tous, quels qu’ils soient ; Une modification de la constitution pour enfin redonner le pouvoir au peuple.

        repondre message

    • Travailler, travailler, travailler. Meri de votre lucidité

      repondre message

  • démocratie participative...

    21 novembre 2006 14:33, par Eric Gateau

    Ségo nous demande ce que nous voulons... et bien en fait nous sommes 60 millions et nous voulons tous et chacun quelque chose de différent.

    Par exemple, le soir à table, au moment du dessert, je demande à mes trois enfants "qu’est ce qui vous ferait plaisir comme dessert ? " . L’ainé Pierre répond, une Danette au chocolat, Clément 16 ans, souhaite une crêpe au Nutela et Sabine demande une tarte tatin. Il restait bien des fruits dans la coupe mais je n’ai plus nrien de ce qu’ils demandent, parce que je n’avais plus d’argent pour remplir le frigo. J’enfourne donc, mon vélo et vais quand même au supermarché ou j’agrave mon découvert en achetant ce que les enfants voulaient. De retour à la maison, les enfants sont naturellement fous de joie.

    Morale : si vous demandez à chacun des 60 000 000 français ce qu’il veut, et bien attendez vous à autant de réponse que de personnes interrogées. Vous imaginerez facilement que chacun exprimera un souhait qui le satisfera lui seul, sans se soucier des 59 999 999 autres. Il deviendra un jour évident que celui qui aura fait réver 60 000 000 d’individus, deviendra très vite impopulaire parce que un jour ou l’autre on se rendra bien compte qu’il n’est pas possible d’avoir chacun ce que l’on aimerait avoir.

    A la maison, au moment du déssert, sauf quand nous rentrons des courses (qui ne sont possible que si l’on peut payer son cadie), nous demandons aux enfants qu’ils finnissent d’abord les produits dont la date de péremption est proche. Naturellement, parfois, ils ont le choix. Mais souvent, nous devons composer avec ce qu’il est possible de faire, ce qu’ils veulent, ce qui est bon pour leur santé, etc. Et, donc souvent il faut expliquer.

    Ségo ne veut pas expliquer. Elle veut faire rêver. Les rêves ne finnissent pas tous bien. Attention Sego ment. Elle sait très bien qu’on ne peut pas tout avoir. Ce n’est certainement pas comme celà qu’on dirige un pays. Faire plaisir à ses amis est une chose. Etre ami avec chaque français est un leurre. Il faut se méfier des rêves même si ....

    repondre message

    • Je partage ce point de vue et ajoute qu’une démocratie participative comme alpha et omega d’un programme présidentiel est une erreur, pire une faute (car une tromperie consciente).
      Lorsque Mme Royal daignera "éclairer" les citoyens sur ses engagements, sur ses choix (et donc sur ses renoncements), sur ses priorités d’actions et sa méthode, je doute qu’elle continuera à appliquer "sa" démocratie participative.
      Comme il vaut mieux prévenir que guérir, je crois que la vigilance critique s’impose, à son égard comme à celui de son actuel concurrent, d’ici l’élection.
      Par contre, je ne crois pas qu’une avalanche de parodies soit efficace pour ce combat.

      repondre message

      • démocratie participative... et surtout éclairée 28 novembre 2006 19:08, par chamallow

        Les campagnes politiques sont devenues tellement grotesques (si l’on considère l’importance des enjeux) qu’il vaut parfois mieux en rire ... nous aurons tout le temps pour pleurer ensuite car les temps qui vont suivre verront des restrictions dures pour tout le monde (les "riches" n’habitent déjà plus en France depuis longtemps !!).
        Je suis d’accord avec vous la démocratie participative fera grincer beaucoup de dents et tomber beaucoup de têtes ... souvenez-vous en 1789 !!!

        repondre message

    • démocratie participative... 22 novembre 2006 17:37, par élu

      En demandant aux Français ce qu’ils veulent ,
      elle leur fait plaisir en posant la question et en leur permettant de s’exprimer
      elle s’autorise ainsi à faire ce qu’elle veut ultérieurement : si vous n’êtes pas satisfait par son action vous pourrez penser qu’elle en a satisfait d’autres (théoriquement plus nbx)

      C’est beau la démagogie

      repondre message

      • démocratie participative... 22 novembre 2006 23:14

        La question n’est pas de savoir ce qu’on veut avoir mais ce qu’on peut avoir. Avec la dette colossale qu’on connaît actuellement et les intérêts qui vont avec, je ne pense pas qu’il faut satisfaire à toutes les demandes qui émanent de partout...
        A vouloir satisfaire le plus grand nombre, du fait de sa démagogie et des multiples promesses qui vont avec, nous tire vers le bas.
        Je lui demande donc juste une chose : qu’elle se taise, pour le plus grand bien de tous.

        repondre message

      • démocratie participative... 28 novembre 2006 19:18, par chamallow

        "Un Etat n’a pas d’amis : il n’a que des intérêts" Louis XIV.

        D’où nous déduisons qu’un bon chef d’Etat n’a pas d’amis (et surtout pas son peuple) : il conduit son peuple et défend au mieux ses intérêts ; il ne doit oeuvrer que pour le bien commun comme un père de famille.

        Si dame Ségolène veut faire plaisir à son peuple, c’est qu’elle n’est pas une bonne mère mais une mère laxiste car nous savons tous que les mesures qui devront être prises pour remettre la France sur pieds seront douloureuses. Elle devrait être plus lucide et plus réaliste et commencer à apprendre aux français à serrer les dents ... ce qui risque d’être assez dur après toutes ces années de loisirs à outrance !

        Un bon chef n’est pas là pour être populaire mais pour prendre les meilleurs décisions !

        repondre message

      • démocratie participative... 6 décembre 2006 11:42, par gosselinaie

        Je crois que son idée de démocratie participative se traduira par " dites moi ce que vous avez besoin, je vous apprendrai comment vous en passer....."

        repondre message

  • Petite perles sur le programme de Marie-Ségolène Royal :

    « En économie aussi, Ségolène Royal croit à la volonté politique et à la démarche participative », lisais-je hier (toujours dans « Le figaro »). « Trop longtemps, a-t-elle expliqué lors du premier débat des primaires, on a expliqué aux Français que l’économie était une affaire compliquée, une affaire de spécialistes et de chiffres ». Au contraire, pense-t-elle, ce n’est que si les Français « prennent la main » sur l’économie que celle-ci sera « au service de l’humain et du bien-être ». Et c’est ainsi que l’on réengendrera « la confiance sur laquelle repose la croissance ».

    On a envie de lui demander si elle a bien pris ses petites pilules roses ! Imaginons un instant qu’elle soit élue. Et, miracle, qu’elle applique son non-programme. Ne riez pas, mais lors de son discours d’investiture dans le Salon Murat du Palais de l’Elysée, devant le Président du Conseil Constitutionnel et les autres corps constitués de l’Etat, le pimprenelle du Poitou demanderait « prenons-nous la main » et voilà, la croissance redémarrerait, et le chômage n’existerait plus… Lors du sommet du G8 qui suivrait, elle proposerait à Bush, Merkel ou Poutine de danser contre la faim dans le monde ?

    Je veux bien rêver, ça fait du bien, de rêver, mais qu’on ne me demande surtout pas, spéciale dédicace à mon secrétaire de section, de faire ce genre de propositions programmatiques…

    Mais la méthode coué, c’est une sorte de manie chez Marie-Ségolène, qui, je me souviens, avait dit, lors de son voyage en corse, en juillet dernier « Ne comptez pas sur moi pour parler de ce qui ne va pas ». La violence ? « Je ne veux pas, une fois de plus, caricaturer la Corse », a-t-elle dit (...) Elle a quand même concédé que « l’ordre républicain doit s’appliquer partout » même si, a-t-elle martelé, le « filon" de la violence ne peut pas être "exploité politiquement », et que « le racisme ne touche pas beaucoup plus les corses que les autres »...

    Quand le lis ça, n’est-ce pas, je me frotte les yeux et je me demande si c’est bien du café que j’ai dans mas tasse…

    Par contre, lorsqu’il s’agit de banlieues, on peut parler de ce qui ne va pas. On peut caricaturer (sans mauvais jeu de mot…) la situation : Rappelez-vous comme elle s’est lâchée, la Pimprenelle du Poitou : Et vas-y que je t’envoie des militaires dans les cités. Vas-y que je te mets les allocations familiales sous tutelle. Vas-y que je te caresse l’électorat dans le sens des peurs. Rien l’arrêtait, la Mère Emptoire , dans son exploitation du filon sécuritaire. Même Sarko a trouvé qu’elle en faisait beaucoup. Ca le gène, Sarkozy, de se laisser doubler sur sa droite, d’un seul coup d’un seul.

    Conclusion, la Pimprenelle entartée du Poitou ne tient pas DU TOUT le même discours, selon qu’elle vise la racaille (immigrée) des cités de banlieue, ou les conservateurs corses du folklore insulaire.

    Ca doit vouloir dire quelque chose, mais quoi ?

    Le site "sauvons le PS... de pimprenelle..."

    Voir en ligne : Le site "sauvons le PS... de pimprenelle..."

    repondre message

  • La 1ère chose à faire pour son pays est de former à l’école, l’esprit de l’enfant afin d’en faire un homme et un bon citoyen. Si on veut évoluer constructivement , c’est primordial de dynamiser les enfants pour leur ouvrir un esprit positif et constructif, dans le respect des différences : Apprendre à communiquer sans violence en tenant autant compte des besoins de l’autre que du sien. Quand l’enfant est à même d’agir en conscience avec ses proches( maison, école), il pourra le faire pour sa cité, puis pour son pays et pour sa planète. L’école de France a une grande responsabilité dans la formation de l’esprit humain. Tout commence à l’école. Le respect de part et d’autre est indispensable. C’est une formation de FRATERNITE
    Tout le monde peut mettre un enfant au monde, il n’y a pas besoin de diplome pour celà. Pourtant l’éducation d’un enfant est la chose la plus importante et souvent la plus difficile : Bien des foyers sont dans l’incapacité d’élever leurs enfants, ils sont désarmés n’ayant pas reçus eux-même une saine discipline remplie d’amour, parfois même ils véhiculent un vécu douloureux voir traumatisant. C’est pourquoi l’école ne doit pas seulement intellectualiser les enfants, mais doit offrir une éducation aux enfants défavorisés (pas seulement au niveau social, mais au niveau de leur construction émotionelle et mentale). Faire confiance aux maîtres et leur donner les moyens d’exercer la discipline dans leur établissement. Donner aux maîtres une formation en communication non violente afin qu’ils exercent leur fonction avec autorité et respect et puissent transmettre aux enfants ces notions de respect et d’autorité saine et non violente . L’éducation de la future société passe par l’école, une école qui construit des hommes et des femmes bien dans leur peau, acceptant d’être ce qu’ils sont et respectant autrui tel qu’il est. C’est le fondement même d’une société qui évolue en conscience que nous sommes tous sur le même bâteau et en interdépendance les uns avec les autres. Ainsi on construit l’EGALITE
    Je ne pense pas que la lutte des classes sociales telle qu’elle est pratiquée dans notre pays soit la solution au progrès social. Trop de social tue le social car les entreprises délocalisent vers des pays où la main d’oeuvre est moins chère.Nous sommes dans l’ère de la mondialisation économique, les multinationales tiennent les rênes. La France fait grêve avant de se mettre à une table de négociation en tenant compte des intérêts de chacun, patronat et salariés. Pourquoi mettre en opposition patronat et salariés alors que ce devrait être un partenariat ?
    De même les différents partis politiques sont une richesse pour l’émulation des idées et pour trouver une solution aux problèmes du pays. La proposition d’un jurys citoyen de Madame Royale devrait être expérimentée en Poitou Charentes sur les actions effectuées par Madame Royale la présidente de région. Ne doit-elle pas montrer l’exemple de ce qu’elle préconise ?
    Chacun travaille pour la France en accomplissant son travail avec conscience et responsabilité et s’il n’empèche pas celui qui le désire de travailler plus pour gagner plus. c’est une question de LIBERTE

    repondre message

  • ...il faudrai qu’on se donne tous la main et que l’on fasse une grande autour de la France et ségo serai notre gentille organisatrice ! "Ségo si tu peux faire ça tu es trop forte"

    Arnaud

    repondre message

  • Pour le coup j’étais à cent pour cent d’accord avec Sarkozy au journal de PPDA : il faisait remarquer que notre Ségo Nationale n’avait répondu à aucune des questions posées par PPDA sur, notamment, les sujets chauds de l’actualité internationale. Il poursuivait alors en disant que le nouveau président, en prennant ses fonctionss trouvera sur son bureau : la question du nucléaire iranien, le plan de paix en Palestine, la crise libanaise, le réchauffement climatique, l’avenir de l’Europe, la Corée du Nord...Sans oublier les problèmes internes chomage, dette vertigineuse, SMIC, Education...

    Qu’a-t-elle a répondre à cela ? "Chères françaises, chers français, c’est votre pays, qu’elle serait la meilleure solution à ces problèmes ?" Vous serez tous d’accord avec moi pour dire que tous les français sont des cracs en terme de gestion d’un pays, crises internationales, casse-têtes internes... : la politique, c’est toute leur vie, ils ont tous fait l’ENA ! Les français savent mieux que tous les spécialistes réunit comment sortir d’une crise ! C’est ahurissant d’entendre des c... pareils ! Si c’est pas de la démagogie ça ! Et de nous sortir que l’économie ce n’est pas si compliqué, suffit d’expliquer aux français que c’est comme un plus un font deux ! les économistes ont dû tomber de leur chaise en entendant cela : il n’y a pas plus complexe à gérer que la confrontation de multiples intérêts (économiques s’entend) divergeants ! Ségo aurait-elle trouver la recette miracle pour faire marcher mains dans la main patronnat-syndicat-salariat !

    Elle est parfaitement consciente des absurdités dont elle nous abreuve chaque jour : elle ne croit pas un mot de sa démocratie participative ! qu’elle nous dise alors franchement ce qu’elle entend faire pour la France au lieu de tourner autour du pot : serait-ce que ces desseins sont trop inavouables pour essayer de nous endormir par de tendres caresses dans le dos ? Ou plus grave encore, elle ne voit pas plus loin que le jour de l’election : là cela devient vraiment grave : un pays à mener est une affaire trop sérieuse pour les laisser aux mains d’incompétents !

    Je préfère encore voter pour des personnes qui n’apportent pas d’idées nouvelles mais qui sont conscients des responsabilités qui les attendent que pour quelqu’un qui prend la France pour le Pays des Merveilles !

    repondre message

  • Il faut lire le bulletin de promotion,la Saint Cyrienne, (mai 92) ou le Général Pierre Royal donne une opinion très lucide de sa Nièce.Ca vient du serail et c’est assez édifiant

    repondre message

  • Euh... je sais ce que je vais pouvoir faire pour mon pays, je ne vote pas pour toi !

    repondre message

  • Oui, il est incroyable de voir à quel point son discours est creux...
    Il n’y a rien de neuf, que des vérités premières, des copiés-collés d’anciens discours...
    Elle puise dans JKK, dans De Gaulle, dans Chirac et Mitterrand...
    J’ai vu son discours sur les femmes violées l’autre jour, en parodiant grossièrement De Gaulle sur l’air de "Paris libéré..."
    "Femmes violées, femmes humiliées"...
    Elle est vraiment prête à tout.

    Sa candidature est une blague, une imposture...
    Autant, j’avais du respect pour l’homme Jospin, autant là...
    Les socialistes ont vraiment craqué.

    Je souhaite que les français ouvrent les yeux car la France ne peut vraiment pas se permettre 5 ans de socialisme, de communisme et de pastèque (cocos recyclés en écolos) !!!!

    repondre message

  • En 1869, des électeurs de Belleville appellent Gambetta à déposer sa candidature aux élections législatives. Un comité électoral se constitue et publie le Programme de Belleville, que Gambetta reprendra dans son discours.

    Citoyens,

    Au nom du suffrage universel, base de toute organisation politique et sociale, donnons mandat à notre député d’affirmer les principes de la démocratie radicale et de revendiquer énergiquement

    * l’application la plus radicale du suffrage universel tant pour l’élection des maires et des conseillers municipaux, sans distinction de localité, que pour l’élection des députés ;

    * la répartition des circonscriptions effectuée sur le nombre des électeurs inscrits ;

    * la liberté individuelle désormais placée sous l’égide des lois et non soumise au bon plaisir et à l’arbitraire administratifs ;

    * l’abrogation de la loi de sûreté générale ;

    * la suppression de l’article 75 de la Constitution de l’an VIII et la responsabilité directe de tous les fonctionnaires ;

    * les délits politiques de tout ordre déférés au jury ;

    * la liberté de la presse dans toute sa plénitude ;

    * la suppression des brevets d’imprimerie et de librairie ;

    * la liberté de réunion sans entraves et sans pièges avec la faculté de discuter toute matière religieuse, philosophique, politique ou sociale ;

    * l’abrogation de l’article 291 du Code pénal ;

    * la liberté d’association pleine et entière ;

    * la suppression du budget des cultes et la séparation de l’Eglise et de l’Etat ;

    * l’instruction primaire laïque, gratuite et obligatoire avec concours entre les intelligences d’élite, pour l’admission aux cours supérieurs, également gratuits ;

    * la suppression des octrois, la suppression des gros traitements et des cumuls et la modification de notre système d’impôts ;

    * la nomination de tous les fonctionnaires publics par l’élection ;

    * la suppression des armées permanentes cause de ruine pour les finances et les affaires de la nation, source de haine entre les peuples et de défiance à l’intérieur ;

    * l’abolition des privilèges et monopoles, que nous définissons par ces mots : primes à l’oisiveté ;

    * les réformes économiques, qui touchent au problème social dont la solution, quoique subordonnée à la transformation politique, doit être constamment étudiée et recherchée au nom du principe de justice et d’égalité sociale. Ce principe généralisé et appliqué peut seul, en effet, faire disparaître l’antagonisme social et réaliser complètement notre formule :

    LIBERTE, EGALITE , FRATERNITE

    Le comité électoral de Belleville

    repondre message

  • Payer l’ISF car propriétaire, non pas sur l’île de Ré mais à Paris 7ème, 27 avenue Duquesne d’une SCI (Société Civile Immobilière de la Sapinière RCS Paris D 37755295500025) au capital social de
    914 694,01 € immatriculée le 04.04.1990, gérée conjointement par M. François HOLLANDE et Mme Marie-Ségolène ROYAL .
    Vous avez dit CAVIAR ?

    repondre message

  • demandez-vous ce que vous pouvez faire pour notre pays

    car MOI je ne ferai rien,
    alors faudra bien vous débrouiller

    Discours à la Nation
    22 novembre 2006

    repondre message

  • Avec un nom pareil,vous pouvez rassembler large et combler les électeurs de tous bords:royalistes, même si le PS n’aime pas trop,ségolènistes c’est mieux, et on est à deux doigts de rallier l’extrême gauche:ségolèniniste.Il y a encore ségodillots,ses vieux militants avec lesquels elle marche si bien,et pour la filière ovine:ségolaine.Pour tous les naïfs prêts à la suivre les yeux fermés:ségogos...il y en à d’autres et des meilleurs sans doute.

    repondre message

  • Puisque Marie-Ségolène Royal se veut la reine de l’écoute, que n’a-t-elle demandé à JL Bianco ce qu’elle devait faire et dire au Liban ?
    ET pourtant ce brave homme la couve pire qu’une nounou angoissée à l’idée de voir sa "merveille des merveilles" s’aventurer dans la jungle du jardin public !
    Il en était touchant le pauvre aux "Actu" de la 2 ! C’est vrai qu’il a dû en rester "sec" !
    On aurait dit qu’il voulait mettre ses levres à la place de la bouche de la Madone pour l’empêcher de sortir des c... âneries !
    Il faudrait aussi qu’il pense à lui procurer un sonotone, au moins elle entendra ce que tout le monde a entendu !
    Allez il vaut mieux en rire, mais ...jaune, car imaginons qu’elle soit élue "Présidente" : avantqu’on ait pu dire ouf on va se retrouver en guerre avec les USA, Israël et qui encore !

    repondre message

  • ne pas se faire ségoliser ! ne pas ségosiller, remuer 7 fois sa Lang dans sa bouche et surtout penser à fond avant de penser à elle.

    repondre message

  • a quel titre ségolène s’offre des voyages dits a "risque" et qui mobilise les forces françaises a l’étranger ? je ne savais pas qu’elle avait été invest par chirac pour des voyages diplomatiques ! pourquoi les forces françaises doivent-elles la protéger ? combien ces fantaisies coutent-elles au contribuable ? ingrid bétantcour avait assumé ses responsabilité et elle le paye cher ! j’ai plus de 80ans et je me débrouille mal avec le computer désolée !

    repondre message

  • Très intéressant votre site, toutefois prenez garde à ne pas en faire trop, vous pourriez obtenir l’effet inverse de celui que vous souhaitez.
    C’est exact ue Ségolène nous trompe à 2 niveaux : d’une part, parce qu’elle tente de nous faire croire qu’avec elle comme présidente, on se sentira bien (à ne pas confondre toutefois aec le verbe être) être bien étant d’un autre ordre, d’autre part parce qu’elle veut nous faire croire qu’en s’occupant de la somme de nos intérêts particuliers, elle servira le bien commun comme tout bon politique. Ceci est un énorme leurre : concrètement par exemple, si laisser les meurtriers tranquilles chez eux peut leur faire plaisir à eux, cela enchantera beaucoup moins les gens honnêtes.

    Alors face à cette charmante "marchande de rêves" qui nous amène à craindre des lendemains qui déchantent, que faire ? Pourquoi pas entreprendre, chacun selon ses compétences, au travers des associations de faire un petit quelque chose même modeste pour le bien commun, et, partant de notre expérience, se servir de ces associations pour faire pression sur les politiques pour que le bien commun soit enfin pris en considération. Nous pouvons aussi écouter attentivement ce que les candidats aux différentes élections nous proposent de concret.A ce sujet, j’ai été très intéressée par l’entrée en campagne à la télévision de Nicolas SARKOZY.

    repondre message

  • Dans votre rubrique buzz, vous ne reprenez qu’un ou deux blogs anti royal. Pourquoi ne pas faire un agrégateur de tous ou au moins des principaux ?

    repondre message

  • Cela fait quelques années que je me fais cette réflexion : ne peut-on pas comparer l’élection du chef de l’état avec les relations entre parents et enfants ? Je m’explique ; le rôle des parents est de donner à leurs enfants les meilleures chances dans la vie tout en leur apprenant à respecter les règles de la société. Pour cela il faut user à la fois d’incitations, d’explications, de tendresse et aussi d’autorité. J’ai la très nette sensation que les socialistes sont les dignes héritiers de mai 68 puisqu’ils semblent en permanence dire à leurs électeurs qu’ils auront droit à tout ce qu’ils veulent. Sans être un expert en la matière, il me semble que l’on est revenu depuis longtemps de ces méthodes éducatives. Cependant les électeurs se conduissent un peu comme des enfants qui essayent souvent d’obtenir le plus possible de leurs parents. Si la seule proposition de la candidate socialiste est d’inciter les électeurs à réclamer tout ce qui pourrait leur faire du bien, j’ai peur qu’ils se retrouvent après quelques années comme beaucoup d’enfants dont l’éducation laxiste ne leur a pas appris à être responsable et à respecter les autres. Des enfants gâtés ! Oh ! l’affreux ringard !

    repondre message

  • derrière ce sourire fabriqué et ces paroles enjoleuses qui les font tous craquer se cache le désir de pouvoir et de règne.
    Elle se moque éperdument du peuple qui ne votera d’ailleurs pas pour elle, ce sont les bobos qui vont voter pour elle et les retraités qui sont ravis de ne voir que la femme et rien que la femme.
    Elle ne saura pas ce que je veux car je ne veux pas parler à une femme stéréotypée qui va rayer d’un trait de crayon tout ce qu’elle aura avancé et balancé pour tromper l’electorat, pour au final ne faire que ce qu’elle veut et seulement ce que ELLE veut. ça sent la pensée unique avec elle, je plains les gens qui risqueraient de travailler avec elle. Fermez là surtout l’oeil de royal veille sur vous !!!!!!!!
    je suis une femme du petit peuple et je ne peux pas me reconnaitre en cette bobo, qui sent mauvais le fric et qui se fout de nous : menteuse -racolleuse - marketisée - peopolisée- j’en passe et des meilleurs et il vaut mieux que je me taise et que j’arrete là, je crois n’avoir jamais eu autant d’antipathie pour une personnalité politique, sa candidature est une escroquerie .
    Qu’elle se prenne une grosse claque, mais une énorme claque et surtout qu’elle se taise, qu’elle la ferme et qu’elle se fasse oublier. Faites qu’elle sèche encore plus et attention parce que le feu de paille s’embrase très vite mais il s’éteint tout aussi rapidement.

    repondre message

  • Puisque la Madone des Sondages a pour conseiller Jack Lang, voici une proposition :

    Après le succès politique de la Fête de la Musique, la Gaypride, la Technoparade, la journée du Patrimoine ... il reste encore pas mal de week-end pour enfumer les "gens".

    Dans le cadre de la promotion des Arts de la Rue, créer la Saint TAG. Durant un week-end, le Comité J. LANG distribue des bombes de peinture gratuitement (enfin, payé par les impots des gens). Les Gens doivent taguer tout ce qu’ils voient.

    Quant aux Tagueurs, sur justificatif d’utilisation de 25 bombes de peinture par mois, ils pouront bénéficier du régime d"Impertinant du Pestacle".
    Ainsi ils seront payés lorsqu’il pleuvera ou lorsqu’il neigera.
    Et cela crééra beaucoup d’emploi qualifiés dans les quartiers difficiles.

    Voir en ligne : Ce que l’on peut faire our son pays ...

    repondre message