Poster un message

En réponse à :

Après Montebourg, Dahan est viré pour avoir plaisanté au sujet de sa majesté Royal.

Cet acte remet en cause deux grands principes fondamentaux, qu’apparemment sa Majesté ignore :
1- la liberté de la presse
2- l’indépendance des médias
Le premier, formulé dans la loi du 29 juillet 1881 (qui ne remonte donc pas à hier...) va de pair avec celui, plus ancien, de la liberté d’expression. La liberté de la presse est en effet la garantie d’une société démocratique, dans laquelle chacun peut s’exprimer librement.
Mais bien au-delà de la presse, c’est l’indépendance des médias qui est plus largement touchée ici.
Alors que Gérard Dahan a fait un canular en piégeant Ségolène, il est viré de la (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.