Pas les Royal. www.paslesroyal.com
http://paslesroyal.com/spip.php?article105
« Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »
Le PS condamné à verser 25 000 euros à un ancien employé
mardi, 20 février 2007

Le peu de crédit qu’il restait à la gauche avant l’entrée en campagne de ségolèn€ pouvait encore être cherché du coté du dialogue social et la protection des salariés : a priori, sur ces sujets, une réelle volonté de changer les choses, pour le meilleur et surtout pour le pire, pouvait être mis au crédit des socialistes.

Puis arrive Ségolèn€ et sa conception très particulière du dialogue social, révélée par Evelyne Pathouot.

Phénomène isolée ? Pas du tout !

Coutumier du fait, son parti l’est également. Ainsi, nous apprenons sur le site du Figaro que la Cour d’Appel de Paris vient de condamner le parti socialiste à verser quelque 25 000 euros de rappels de salaire et d’indemnités à l’un de ses anciens employés, dont le contrat de travail avait été renouvelé en toute illégalité en octobre 2002.

Embauché comme assistant au service de presse du PS pendant la campagne présidentielle de Lionel Jospin, Karim Rhaouti, 37 ans, avait en effet signé un CDD. Moyennant 2 000 euros par mois environ, il était chargé d’éplucher les journaux pour le compte du candidat de gauche. « Mon client a été contraint de travailler 51 jours d’affilée sans pouvoir prendre une seule journée de repos, précise Me Anne-Guillaume Serre. De même, ses salaires ne lui étaient pas versés dans leur intégralité. »

Non-respect du repos hebdomadaire, requalification de CDD irrégulière et licenciement abusif ont donc été les principaux griefs retenus par le tribunal à l’encontre du Parti socialiste qui a donc condamné le parti socialiste.

Le dialogue social et la protection du salarié, que la gauche appelle de ses vœux, ne sont en réalité qu’une obligation déjà existante à laquelle le PS et Ségolèn€ devront désormais s’astreindre…avant de donner des leçons !

Commentaires: