Pas les Royal. www.paslesroyal.com
http://paslesroyal.com/spip.php?article142
La « botte », mal odorante des « amis de Ségolène ».
vendredi, 20 avril 2007

Après avoir imaginé les « débats participatifs », les « jurys populaires », « l’ordre juste », Ségolène Royal et ses amis viennent de nous faire part de leur dernière « botte secrète » pour gagner ces élections.

En effet, depuis quelques jours sur le site des amis de Ségolène : http://www.lesamisdesegolene.org/campagne-perso/sos.php, nous pouvons lire les dernières recommandations aux militants PS pour glaner des voix pour leur « madone » : « Comme le temps presse, vous allez sans doute être contraint de lui proposer la botte : la visite à domicile le jour du scrutin et l’accompagnement jusqu’au bureau de vote ».

Ainsi, nous avons décidé de vous en donner la recette.

La recette de la « botte » ?

L’ingrédient de base : Avoir une connaissance crédule voir candide.

La préparation : Inviter votre connaissance à déjeuner avant dimanche prochain. A défaut de temps, un café pourra faire l’affaire.

L’assaisonnement : Dimanche 22 avril, l’accompagner au bureau de vote en lui promulguant vos dernières instructions de façon directe : « vote Ségolène ». Elle sera tellement émue par votre altruisme, qu’elle sera peut-être prête à verser une petite larme.

La cuisson : Pour être sûr que votre connaissance sera « prête à point », placez-vous à côté de l’isoloir en lui susurrant des mots doux. Les mots « Ségolène » et « Royal » feront l’affaire.

La petite astuce du chef pour réussir une belle « botte » : tenter par tous les moyens de tenir sa main au moment de mettre le bulletin dans l’enveloppe. Sinon, confisquez lui tous les bulletins de vote avant d’accéder à l’isoloir. N’hésitez pas à pratiquer une fouille au corps à la sortie du bureau de vote afin de s’assurer du résultat.

Conclusion : si d’ici dimanche, une de vos connaissance (voisins, collègues de travail, connaissances éloignées...) vous propose un déjeuner, puis un café. Qu’il s’invite à l’improviste dimanche dans la journée en vous proposant sa voiture pour vous conduire au bureau de vote. Méfiance « la botte mal odorante » de Ségolène et ses amis n’est peut–être pas loin.

Commentaires: