Pas les Royal. www.paslesroyal.com
http://paslesroyal.com/spip.php?article151
Bayrou et les médias : la vérité est ailleurs
samedi, 28 avril 2007

Voici un texte qu’un internaute nous a adressé

La théorie du complot a séduit deux nouveaux adeptes : François Bayrou et Ségolène Royal. Dès le lendemain du premier tour, ils ont de concert décidé de dénoncer l’infâme manipulation médiatique ourdie par l’UMP. Selon nos Mulder et Scully béarno-charantais, les « forces industrialo médiatiques » rouleraient pour Nicolas Sarkozy.

La vérité est ailleurs.

Quelques jours avant le premier tour, deux journaux (Paris-Match et Marianne) ont organisé un vote au sein de leur rédaction. Dans ce contexte, il est intéressant d’analyser les résultats de ces consultations.

Lors d’un scrutin interne à la rédaction de Paris Match, où 90 personnes se sont exprimées (dont 3 votes blancs), le candidat de l’UDF a obtenu 29,88% des voix, Mme Royal 28,73% et M. Sarkozy 21,84%, a précisé la Société des journalistes (SDJ). Viennent ensuite Olivier Besancenot (8,05%), Arlette Laguiller (4,59%), Jean-Marie Le Pen (3,45%), José Bové, Frédéric Nihous et Dominique Voynet (1,15% chacun). Philippe de Villiers, Gérard Schivardi et Marie-George Buffet n’ont obtenu aucun suffrage.

Source http://www.jeanmarcmorandini.com/news.php?id=4793

Quant aux journalistes de Marianne, ils ont procédé à une consultation interne organisée le 7 mars par la société des rédacteurs. Ce vote a donné les résultats suivants. Bulletins exprimés : 100%. François Bayrou : 36%. Ségolène Royal : 36%. Nicolas Dupont-Aignan : 8%. Nicolas Sarkozy : 2%. Dominique Voynet : 2%. Marie-George Buffet : 2%. Olivier Besancenot : 2%. Hésitent encore : 4%. Vote blanc : 6%. Refusent de se prononcer : 2%.

Source :http://www.marianne2007.info/Le-vote-de-la-redaction-de-Marianne-Bayrou-et-Royal-a-egalite-video-marianne2007-info-_a915.html

Surprise. Bien loin d’accréditer la thèse défendue avec force par Bayrou et Royal (et largement reprise par la presse !!!) d’une main-mise sarkoziste sur les médias, les résultats de ces consultations témoignent d’un réel soutien du microcosme médiatique pour ces deux candidats.

Il faut bien du talent et du culot à François Bayrou pour tenir devant les français sa posture de martyr médiatique alors même qu’il arrivait en tête des intentions de vote dans les rédactions, bénéficiant de près de deux fois plus de soutien chez les journalistes que parmi les Français.

Tout ce cirque afin de ne pas être oublié de ces médias par qui il prétend être détesté. François a son égo !

Quant à Ségolène, cela lui aura permis d’éviter tout débat sur son projet. Au fait, a-t-elle un projet ?


Alors qui manipule qui ?

Commentaires: