Pas les Royal. www.paslesroyal.com
http://paslesroyal.com/spip.php?article21
Qui sommes-nous ?
lundi, 27 novembre 2006

Depuis quelques jours, dans de nombreux mails, on nous demande des précisions sur la genèse de ce site. Tourné exclusivement vers le développement de notre blog, nous n’avions pas encore pensé à écrire l’hagiographie de « paslesroyal ». Pour répondre à la curiosité de tous, voici quelques réponses aux questions qui reviennent le plus fréquemment.

Comment est né ce blog ?

Le blog www.paslesroyal.com est né dans l’esprit de quatre jeunes (deux étudiants et deux « anciens » étudiants). La déferlante médiatique qui a accompagné l’investiture de Ségolène Royal ayant provoqué chez de nombreux jeunes une véritable réaction allergique.

Aussi, dès le lendemain de son investiture, nous avons décidé de prendre la candidate socialiste au mot en créant ce blog, afin d’inviter les français à constituer des « jurys populaires ».

Ces jurys auront pour mission de gratter le vernis médiatique et d’aller au-delà de l’image patiemment polie par les spécialistes de la communication et du marketing. Ils pourront se constituer par région et par thème afin de juger le bilan, la campagne, et les déclarations de dame Royal et de sa cour.

Pourquoi avoir choisi cet angle et ce ton décalé ?

Avec les socialistes, l’avenir ne sera pas forcément rose, alors, autant rire tant que l’on peut. Et puis, les déclarations souvent à côté de la plaque de Ségolène sont elles aussi souvent très décalées (Iran, profs, 35 h …). Finalement c’est elle, qui peut-être contre son gré, a choisi de placer sa campagne sous le signe de la pantalonnade.

Avec qui travaillez-vous ?

Notre blog est un site collaboratif, il est donc ouvert à tous ceux qui désirent faire la lumière sur les propos de la madone des sondages. Depuis, une semaine, ce sont déjà plus de 130 internautes qui ont postulé pour devenir rédacteur du site.

Nous avons aussi décidé de nous associer à l’UNI pour augmenter rapidement notre force de frappe. C’est avec eux, notamment, que nous lançons notre première campagne d’affichage.