Pas les Royal. www.paslesroyal.com
http://paslesroyal.com/spip.php?article43
Les anti-Sego tissent leur toile sans l’UMP
20 Minutes | édition du 14.12.06
jeudi, 14 décembre 2006

Le parti de Nicolas Sarkozy ne maîtrise pas tout. Ils s’appellent Segostop, PaslesRoyal, Désirsdevent... Depuis quelques semaines, on voit fleurir sur Internet des sites anti-Ségolène Royal. On pourrait croire cette campagne orchestrée par l’UMP. Mais pas du tout. Bien au contraire. Le noyau dur de Segostop est composé d’anciens jeunes UMP atterrés par ce qui se passe au sein du parti. « On pensait que la leçon du référendum de 2005 avait été comprise, explique Raphaël Cognet, leur porte-parole. Mais le militantisme a été mis de côté. Il y a beaucoup d’adhérents à l’UMP qui ne font pas grand-chose. Alors nous sommes rentrés dans une logique de contre-compagne. Pas pour soutenir un candidat, même Sarkozy, mais contre Ségolène Royal. » Ce mouvement qui attire aussi des proches de l’UDF et assure ne recevoir aucun soutien logistique ou financier de l’UMP a fait une de ses premières sorties aux forums de l’union samedi dernier, où déguisés en médecins, ils ont distribué des tracts.

Le site PaslesRoyal qui a été fondé par une bande de copains, étudiants et salariés, bénéficie aujourd’hui du soutien du syndicat étudiant de droite, l’UNI. Mais pas non plus de l’UMP. « Nous ne refusons pas d’aide, nous voulons garder une forme d’indépendance, note Inès Charles-Lavauzelle. Nous avons lancé notre blog en réaction à la manière dont Ségolène Royal mène campagne. Il n’y a pas de fond chez elle et nous voulons le montrer. » Leur site aurait attiré quelque 200 contributeurs qui alimentent le contenu en billets, articles, photomontages.

David Carzon

Commentaires: